Le courage d'innover

L'Égypte construit la plus grande sucrerie de betteraves au monde

Le projet Canal Sugar est la plus grande sucrerie de betteraves au monde et bat tous les records. BMA joue un rôle important à cette occasion. Non seulement, nous livrons la plus grande installation de diffusion jamais construite, mais nous sommes également responsables de son intégration dans le concept de l'usine.  Un complexe agro-industriel des superlatifs est en train de naître dans le désert égyptien, au sud-ouest de la ville de Minya : des betteraves sucrières, du blé et du maïs sont cultivés dans une gigantesque zone d'environ 76 000 hectares qui est irriguée par la nappe phréatique avec des puits allant jusqu'à 200 m de profondeur.

Une usine au plan particulier

Au milieu se situe une sucrerie de betteraves avec sa raffinerie au tracé exceptionnel pouvant assurer un traitement nominal de 72 000 t/jour (capacité nominale de 36 000 t/jour lors de la première étape des travaux). Du lavage des betteraves à la raffinerie, tous les ateliers se succèdent sur une superficie de 60 m de large (qui suffit pour juxtaposer quatre lignes de diffusion) et pouvant aller jusqu'à 700 m de long.

Lorsque l'avant-usine a été attribuée au cours de la première étape de travaux en mars 2019, la livraison de deux installations de diffusion pouvant chacune traiter nominalement 18 000 tonnes de betteraves par jour a été commandée auprès de BMA. Le plus grand malaxeur à cossettes (diamètre de 9 m, longueur de 11 m) et la plus grande tour de diffusion (diamètre de 13,6 m et longueur d'extraction de 26,68 m) au monde sont construits en acier inoxydable massif pour traiter 750 tonnes de betteraves à l'heure sur une ligne.

À la recherche de solutions au service du client

Comme cela s'est souvent produit dans l'histoire de BMA, le client nous demande pour ce projet aussi de quitter les sentiers battus et de penser différemment. L'investisseur du projet et le concepteur en chef, Jamal Al-Ghurair qui est le directeur commercial d'Al Khaleej Sugar Co LLC des Émirats arabes unis demande à tous les participants d'avoir le courage d'innover.

La capacité de traitement exigée rend non seulement nécessaire de nouvelles dimensions en matière de construction. Mais le nombre d'équipements annexes (pompes, échangeurs de chaleur, réservoirs, éléments de transport) et l'emploi de l'acier ont dû être aussi réduits lors de l'étude du projet. La conception a permis d'avoir un volume actif plus important de 15 % par rapport à ce que se fait normalement, tandis que les viroles et les autres éléments ont dû être fabriqués sur mesure en plusieurs segments. L'objectif est de pouvoir assurer le transport, le montage et la mise en service des deux tours de diffusion d'ici l'an 2021.

De l'atelier de production au chantier

BMA travaille d’arrache-pied pour fabriquer les différents composants de l'installation de diffusion. En raison du très grand diamètre, certaines viroles de la tour de diffusion doivent être divisées lors de la fabrication en quatre segments pour être transportées. La livraison part de Braunschweig en bateau via un port de la mer du Nord et rejoint Alexandrie, puis continue à partir de là en camion jusqu'au chantier.