Falling-film evaporator (FFE)

Une première aux antipodes

Le premier évaporateur BMA à flot tombant en Océanie

Bundaberg qui se situe dans l'État australien du Queensland accueille le premier évaporateur à flot tombant (FFE) de BMA en Océanie. Cette installation constitue le premier effet de la station d'évaporation d'une sucrerie de canne d'une capacité de 6 000 t/j. Sa surface de chauffe fait 4 000 m2, son diamètre est de 3,8/4,1 m et sa hauteur de 24,2 m. Le FFE a été acheté en même temps qu'une tour de diffusion de BMA par ISCAL Sugar, la filiale belge de Finasucre Group, tout comme Bundaberg Walkers.

Le client final, Bundaberg Bingera Mill, est suivi d'un point de vue technique par Bundaberg Walkers Australie qui propose une vaste ingénierie pour l'industrie du sucre de canne, en plus de la construction de moulins pour les sucreries de canne. Depuis le début, il allait ainsi de soi que tous les travaux sur place liés à l'ingénierie feraient partie des tâches de Bundaberg Walkers – en étroite coopération avec notre équipe en Allemagne, ainsi qu'avec ISCAL Sugar, le siège social en Belgique.

La nouvelle technologie a beaucoup d'avantages

Les photographies montrent que le nouveau FFE est installé en dehors du bâtiment principal, à proximité de la station d'évaporation existante qui comptait à l'origine cinq effets. En raison de leur âge et des coûts de réparation et de maintenance annuels élevés, il n'était pas possible de continuer à utiliser les appareils de cette station ; une modernisation a donc été nécessaire. La décision logique a donc été de miser sur le nouveau FFE, de l'employer en tant que premier effet et de décaler d'un niveau chacun des quatre autres effets. D'autant plus que notre client souhaite profiter des avantages du FFE de BMA : une consommation de vapeur réduite, une faible coloration et nettement moins de pertes en sucre.

La mise en service s'est parfaitement déroulée durant l'été 2018. Le FFE a rapidement atteint un coefficient de transmission thermique supérieur à 2 226 W/m²K et des taux d'évaporation de plus de 100 t/h. L'écart de température entre la vapeur de chauffe et les vapeurs issues du produit était inférieur à 7,7 K.

Moins de nettoyage est bon pour l'environnement et les coûts

Un autre aspect important est le nettoyage du FFE qui entraîne toujours des questions. Il faut aussi nettoyer un FFE – même si cela se fait à intervalles nettement plus longs et avec beaucoup moins de travaux et de produits chimiques. Cela s'est vu immédiatement après la mise en service ; le nouveau FFE n'est aujourd'hui plus nettoyé toutes les semaines, mais seulement toutes les deux semaines.

En collaboration avec le SRI (Sugar Research Institute) australien, Bingera Mill va lancer une vaste recherche sur la formation des dépôts et les travaux de nettoyage au cours de la saison sucrière 2019/20. Nous sommes tous curieux d'en connaître les résultats.

Moins de vapeur consommée et aussi moins de pertes en sucre

Une nette diminution de la consommation de vapeur a également pu être détectée quelques jours après la mise en service. Une réduction allant jusqu'à 6 % a pu être mesurée, alors que la production était stable. C'est souvent la première pierre posée lors de l'étude d'une usine efficace, quand il s'agit de produire si possible
beaucoup d'électricité pour en exporter l'énergie. L'exportation de l'énergie excédentaire n'est pas la priorité dans le Queensland et n'est pas souhaitée par Bingera Mill.

En Australie, on est plus intéressé par la réduction des pertes en sucre grâce à l'utilisation des FFE. Des études du SRI ont déjà indiqué que des améliorations visibles peuvent survenir alors. Cela doit être également bientôt étudié sur le premier FFE de BMA en Australie.