Par leurs propres moyens

BMA organise le premier symposium nigérian sur le sucre

Aucun autre pays africain n'est aussi peuplé que le Nigéria avec près de 190 millions d'habitants. BMA soutient les producteurs de sucre du pays pour que le Nigéria devienne autosuffisant en sucre. Le transfert de savoir-faire en fait également partie.

Depuis la parution du nº 56 de BMA Info, nos lecteurs savent que nous sommes aux côtés de l'industrie sucrière du Nigéria – non seulement en livrant des équipements mais aussi en formant des spécialistes et en transmettant le savoir. Près de 50 participants se sont retrouvés le 11 septembre 2018 à l'hôtel EKO à Lagos pour le premier symposium nigérian sur le sucre. BMA et le National Sugar Development Council (NSDC) avaient lancé ensemble cette invitation.

Pour un niveau élevé d'autosuffisance

Le NSDC a été fondé en 1993, son siège principal se situe dans la capitale nigériane à Abuja. L'objectif principal de l'équipe du secrétaire exécutif, Dr. Latif Busari, est d'accélérer le développement de l'industrie sucrière. Il s'agit ainsi de veiller à ce que le Nigéria atteigne en peu de temps un niveau élevé d'autosuffisance et puisse même exporter du sucre. Les pays voisins qui ne produisent pas assez de sucre localement sont la cible.

Le NSDC sert de bureau central pour coordonner toutes les activités dans le secteur du sucre. La production et la commercialisation du sucre, la régulation des dispositions concernant l'importation et aussi la mise en œuvre des normes industrielles en coopération avec les autorités en font partie.

Ce symposium nigérian sur le sucre a permis aux membres de l'industrie sucrière nationale et de la fonction publique d'en apprendre plus sur les récents développements dans la production du sucre. Pour cette première, les experts de BMA ont mis l'accent sur les sujets suivants : l'augmentation du rendement en sucre et la baisse de la consommation d'eau et de vapeur dans la production.

Un deuxième symposium sur le sucre aura bientôt lieu

Après les réactions positives de tous les participants, BMA et NSDC ont décidé d'organiser régulièrement ce symposium sur le sucre sous forme de plate-forme de formation continue et d'échange entre les experts de l'industrie sucrière du Nigéria. La prochaine édition est déjà fixée pour l'année 2019.

Landry Maffo Meli