• 180 millions d'habitants font du Nigéria un grand espace économique, pour l'industrie sucrière aussi

Un marché à fort potentiel

BMA fournit des équipements à une sucrerie du Nigéria

Le pays le plus peuplé d'Afrique est de loin le ­Nigéria, mais il ne fait pas partie des grands producteurs de sucre du continent. Cela devrait toutefois changer.  

Avec plus de 180 millions d'habitants, le Nigéria est l'un des plus grands marchés de consommation au monde, même si son exploitation en est encore à ses débuts dans certains secteurs. D'après les analystes, beaucoup d'argent est déjà investi dans la transformation des aliments. Çà et là, on investit aussi dans l'agriculture, notamment dans la culture des ­produits régionaux comme le riz, le maïs, le manioc, les tomates, l'huile de palme – et la canne à sucre.

Des investissements dans de nouvelles usines

La population du Nigéria s'accroît chaque année de près de quatre millions de personnes – et donc aussi sa consommation de sucre. Cela attire les investisseurs. D'autant plus que le gouvernement nigérian s'est doté dès 2013 d'un « National Sugar Master Plan » (NSMP) qui est dans un premier temps associé à une interdiction d'importation du sucre raffiné. Les producteurs nigérians de sucre investissent depuis lors dans des capacités supplémentaires pour leurs sucreries.

BUA International Ltd. construit une ­nouvelle sucrerie de canne avec une capacité de traitement de 12 000 tonnes de canne à sucre par jour. Le projet s'appelle « Lafiagi Sugar Project ». En novembre 2017, BMA a signé un contrat de livraison portant sur des équipements destinés au processus clé de production du sucre. La fabrique se situe à deux pas du fleuve Niger, à mi-chemin environ entre la capitale Abuja et la métropole Lagos qui se trouve directement au bord du golfe de Guinée. 

La grande commande nº 2

Notre partenariat a fait ses preuves : après la livraison – il y a 8 ans – d'une série d'équipements destinés à une raffinerie de Lagos, il s'agit de la deuxième grande commande reçue par BMA de la part du groupe BUA. Nous avions à l'époque conclu un accord avec l'acheteur NOM UK de Londres.

Le projet « Lafiagi Sugar »

Notre contrat avec BUA International Ltd. comprend la livraison de :

  • Onze appareils à cuire ­discontinus 
  • Un sécheur-refroidisseur à tambour rotatif (y compris les accessoires et l'ingénierie)
  • Huit centrifugeuses discontinues de type E1810
  • Cinq centrifugeuses continues de type K3300
  • Trois malaxeurs distributeurs

Use of cookies

BMA uses cookies to optimize the design of this website and make continuous improvements. By continuing your visit the website, you consent to the use of cookies. Further details can be found in the legal notice.
Your visit to the Website is currently being captured by a Web analysis service in anonymised mode.