Trois lettres avec beaucoup d'effet

La CSR est solidement ancrée dans la culture de notre entreprise

En 2005, BMA a pour la première fois écrit sa vision de l'entreprise dans une petite brochure – et cela a eu du succès. Elle a depuis été rééditée quatre fois, notamment en décembre dernier. 

Cette vision repose sur la responsabilité sociale de BMA : la « Corporate Social Responsibility » (CSR). Dans le petit fascicule de la vision, il est écrit noir sur blanc que « nous veillons aux intérêts de tous les parties prenantes ». Outre les clients, les bailleurs de fonds et les fournisseurs, on entend par là également les collaborateurs, leurs familles et la société qui nous entoure. 

BMA publie sa vision en sept langues et toujours aussi en version imprimée au format A6. « Chaque collaborateur l'a ainsi rapidement sous la main » explique le membre du comité de direction, Dr. Rolf Mayer.

Récompensée par la CCI de Braunschweig

La « Corporate Social Responsibility » – abrégée en CSR – est un élément important de la culture de notre entreprise. Concrètement, cela signifie que la reconnaissance ne se manifeste pas uniquement dans les ateliers. BMA a ainsi reçu en mai 2017 le prix du transfert social de la chambre de commerce et d'industrie de Braunschweig. Notre initiative a été récompensée en même temps que l'association Antirost qui s'engage à bien des égards – entre autres en remettant en état du matériel médical pour l'Afrique.  

Lauréate du prix du commerce ­extérieur de Basse-Saxe en 2017

Quelques semaines auparavant, BMA avait reçu le prix du commerce extérieur de Basse-Saxe en 2017 – en reconnaissance aussi de notre taux élevé d'apprentissage. Fidèle à la devise de transmission du savoir, BMA forme chaque année 30 à 40 jeunes aux métiers commerciaux et industriels. 

Notre crèche profite à beaucoup

BMA a ouvert une crèche dans l'enceinte de l'entreprise : les jeunes mères et pères de famille en profitent. Elle est non seulement à la disposition de notre équipe, mais aussi des collaborateurs d'autres entreprises et des habitants de la ville de Braunschweig. « Cela évite à notre personnel de longs trajets pour faire garder leurs enfants et permet de mieux concilier famille et profession » souligne Sabine Behrens-Mayer qui est membre du conseil de surveillance.

Axel Lange

Use of cookies

BMA uses cookies to optimize the design of this website and make continuous improvements. By continuing your visit the website, you consent to the use of cookies. Further details can be found in the legal notice.
Your visit to the Website is currently being captured by a Web analysis service in anonymised mode.