L'objectif est atteint!

La sucrerie Al Nouran a été mise en service au printemps

Notre grande commande de la nouvelle construction de la sucrerie égyptienne Al Nouran pour Al Sharkiya Sugar Manufacturing (ASSM) a de telles dimensions que nous avons déjà pu parler plusieurs fois de ses progrès dans BMA Info. L'usine a désormais été mise en service avec succès.

La commande comprenait l'ingénierie et la livraison des composants principaux de la production sucrière. La sucrerie a été conçue sur la base de notre ingénierie de base et de détail de manière à pouvoir traiter 12 000 tonnes de betteraves par jour lors de la campagne betteravière et 2 000 tonnes de sucre brut pour l'activité de raffinage.

De la mer du Nord à la Méditerranée

Nous avons fait transporter l'équipement du port de Hambourg à celui d'Alexandrie – au moyen de 14 cargaisons en « breakbulk » réparties dans 98 conteneurs et
32 colis. Le poids total du chargement avoisinait 1 350 tonnes. Nous avons fourni 2 500 dessins d'atelier avec des nomenclatures pour la fabrication à la charge du client.

Une fois les travaux de terrassement réalisés et les fondations posées, l'édification de la construction métallique et le montage des équipements ont commencé à la fin de l'année 2016. Les spécialistes de BMA ont veillé par leurs inspections à la qualité de ces travaux, ainsi que de toutes les autres étapes de fabrication importantes.

Des milliers de tuyauteries et d'isométries

Les tuyauteries ont été préfabriquées parallèlement au montage mécanique de l'équipement – en se basant sur l'ingénierie de tuyauterie de BMA. Nous avons planifié ici le tracé de 6 000 tuyauteries et établi 3 750 isométries pour la fabrication. Pour des raisons techniques de montage, nous avons préfabriqué les tuyauteries ayant un diamètre important et installé celles-ci avec l'équipement principal.

Nous avons achevé le montage mécanique et celui des tuyauteries en 2018. Les travaux électriques ainsi que l'installation et le câblage des équipements M&R sont également terminés. Les appareils et les tuyauteries ont été isolés après des tests réalisés à l'eau froide. Cela a été ensuite le tour des tests mécaniques effectués sur l'équipement. La mise en service de l'installation a eu lieu au cours du printemps : le traitement des betteraves sucrières a démarré dans un premier temps ; l'activité de raffinage va suivre après quelques changements de circuits.

En bonne coopération avec le client

Le personnel du client qui était assisté à cette occasion par une équipe d'ingénieurs de BMA et qui avait été initié à la nouvelle installation lors de formations a assumé la mise en service. Nous avons surveillé le démarrage et la montée en production de l'installation et nous en optimisons l'exploitation en coopération avec le client.

Pour finir, les performances des composants de l'installation et de celle-ci dans son ensemble ont été certifiées. Une fois ces tests effectués, nous avons remis l'usine au client.

 

Al Nouran I

Notre ingénierie pour Al Nouran :

  • Liste des équipements et spécifications
  • Bilans massiques et thermiques
  • Schémas de tuyauterie et d'instrumentation
  • Plans d'implantation et de descente de charges
  • Descriptions des processus
  • Étude de la tuyauterie
  • Étude électrique et M&R

 

Al Nouran II

Livraisons pour les ateliers :

  • Diffusion (malaxeur à cossettes à contre-courant, tour de diffusion, quatre pompes à cossettes)
  • Système de condensat (ballon de condensat à plusieurs compartiments)
  • Atelier sucre (neufs appareils à cuire discontinus, sept centrifugeuses E1810 et douze centrifugeuses K3300, deux cuites continues verticales, quatre malaxeurs-refroidisseurs verticaux à oscillation, pompes à massecuite, broyeur à semence)
  • Condensation (pompes à vide)
  • Séchage du sucre (sécheur à tambour rotatif, refroidisseur à lit fluidisé)
  • Conditionnement (silos de stockage)
  • Refonte du sucre brut (malaxeurs-refondoirs, tamiseurs)

Pour compléter les composants clés, BMA a livré différents éléments de convoyage, des pompes, des échangeurs de chaleur à plaques et des agitateurs de réservoir.

 

Michael Oehlmann