Le programme numérique de BMA

Les appareils en réseau, les prestations de service intelligentes, les souhaits spécifiques des clients, la concurrence mondiale – chaque argument suffit lui-même pour s'attaquer aujourd'hui même plutôt que demain à la transformation numérique de sa propre entreprise.

L'année dernière, BMA a réussi à regrouper l'ensemble des sujets concernant la numérisation dans une feuille de route centralisée. L'accent a surtout été mis sur les processus internes en plus du développement des produits. Pour cela, il a fallu dépister au préalable toutes les activités de numérisation dans le groupe d'entreprises. On peut anticiper le résultat : elles ont déjà commencé dans beaucoup de domaines. Mais il faut encore se montrer persuasif ailleurs. Alors que certains projets sont déjà en train d'être implémentés, d'autres se trouvent encore dans les starting-blocks.

« C'est justement le début qui prend du temps » explique Thorben Förster qui s'occupe des sujets relatifs à la numérisation au niveau des TIC. Après tout, il ne s'agit pas de recopier fidèlement les modèles et les processus commerciaux existants sur le plan numérique, mais de penser de manière entièrement nouvelle et numérique.

BMA a créé une « équipe-clé en charge de la numérisation » dans le but de coordonner entre elles les différentes initiatives, d'aider çà et là et d'ancrer si possible tous les projets dans une plate-forme intégrée. Outre les TIC, les secteurs de la communication d'entreprise, du marketing et de la distribution, de la recherche et du développement, ainsi que des RH sont des membres permanents de ce comité.

Le directeur du marketing du groupe et de la communication d'entreprise de BMA, Julius Hass, souligne que « le sujet ne peut plus être évincé des premières places parmi les dix objectifs principaux de l'entreprise ». La numérisation apparaît donc même à plusieurs reprises dans la nouvelle brochure sur la vision de l'entreprise qui vient juste d'être rééditée.

Cependant Uwe Schwanke, membre du comité de direction de BMA, sait aussi que la transition vers une organisation numérique ne se fait pas du jour au lendemain. « La volonté de changer grandit dans tous les domaines de l'entreprise et les mœurs commencent à évoluer. Notre tâche est d'écarter les obstacles. » précise le membre du comité de direction.

Veuillez choisir votre interlocuteur

Show all countries