Tout est prêt pour la nouvelle campagne

La sucrerie ukrainienne de Salivonkovsky s'était fixée comme objectif de moderniser son installation de séchage des pulpes de betteraves, d'intégrer un nouveau sécheur à vapeur à lit fluidisé et d'accroître la capacité de traitement des betteraves. Ces nombreux souhaits ont entraîné toute une série de questions.
 
BMA a été chargée au milieu de l'année 2016 d'effectuer une étude énergétique approfondie pour répondre aux questions de fond. Après avoir effectué un état des lieux et évalué les capacités, nous avons pu présenter des mesures réalistes pour accroître la capacité de traitement des betteraves sucrières de 6 630 à 7 200 t/j. L'intégration d'un sécheur à vapeur à lit fluidisé (WVT) pour sécher les pulpes de betteraves a également fait son apparition dans l'étude.

Calculer le potentiel d'économies

Nous avons établi d'abord le bilan massique, puis le bilan énergétique aussi bien pour l'état réel de l'époque que pour le plan d'extension intégrant le WVT. Notre attention principale était focalisée sur la détermination des besoins énergétiques actuels et sur les possibilités de réduire la consommation d'énergie dans le cadre des mesures d'extension prévues. En comparant les bilans, nous avons pu montrer les économies potentielles et les étapes nécessaires pour y parvenir.
 
La décision d'intégrer un WVT de taille 10 dans la sucrerie résulte de cette étude. La place adéquate pour ce grand récipient sous pression a été rapidement trouvée dans le bâtiment abritant l'atelier de lavage des betteraves. L'atelier de lavage obsolète qui se trouvait jusqu'à cette date au début de la chaîne du processus a été démonté pour faire de la place au WVT. Sa tâche consiste à sécher à la fin du processus de production les pulpes de betteraves qui sont ensuite pelletisées pour servir de fourrage.

Un seul et unique fournisseur

BMA a été non seulement chargée de fabriquer et de livrer le WVT-10, ainsi que de superviser le montage des pièces, telles que les écluses rotatives et les autres équipements secondaires. Mais l'ingénierie a aussi été réalisée par BMA qui a rédigé entre autres l'étude d'implantation et de la tuyauterie, les spécifications de la robinetterie et les études de l'installation de commande électrique.
 
Lors de la fabrication, l'assurance de la qualité a joué un rôle important pour garantir notamment l'adaptation sur mesure des pièces et le respect des tolérances. Cela a permis le déroulement parfait du montage qui a été supervisé en permanence par un chef de montage de BMA : les segments ont pu être assemblés l'un après l'autre, avant d'être soudés ensemble. Parallèlement à l'avancement de la construction de l'enveloppe du récipient, le surchauffeur avec deux compartiments a été équipé de tubes sur le site, avant d'être gruté après l'achèvement dans l'enveloppe du récipient sous pression.

Une mise en service absolument parfaite

La mise en service a suivi une fois que les épreuves hydrauliques nécessaires ont été attestées sans réclamation. Un programmateur de BMA était également sur place en plus de nos spécialistes en matière de WVT. Pour préparer la mise en service, nous avons effectué suffisamment tôt la programmation, la visualisation et les derniers contrôles, afin d'être prêt à temps au début de la campagne.
 
Le WVT a été mis en service immédiatement après le lancement de la campagne 2019. Cela a permis d'intégrer une installation de séchage destinée aux pulpes pressées qui convient à la capacité accrue de traitement des betteraves sucrières de 7 200 t/j. L'ensemble des pulpes pressées de la sucrerie peut être désormais séché grâce à sa capacité de traitement nominale de plus de 66 t/h de pulpes pressées et à sa capacité d'évaporation de l'eau de plus de 47 t/h.

 

Klaus Nammert
Athor of this article